accueil > l'editorial

L’avent : un temps de préparation à la venue du Seigneur

 

Le mot « Avent » vient de « adventus » qui veut dire celui qui vient, qui arrive. Et en effet ces quatres semaines qui commencent la nouvelle année liturgique sont à la fois un appel à ce que le Seigneur vienne, et une préparation à sa venue.

Un appel au Sauveur !  Voyez les antiennes grégoriennes comme l’Hymne « Creator alme siderum » (des vêpres de l’Avent) et les cantiques comme « Venez divin Messie ».  Voyez  encore l’oraison du 1er dimanche de l’Avent (en Forme extraordinaire) :  « Faites paraitre votre puissance et venez ; afin que nous méritions d’être arrachés, par votre secours, aux imminents périls où nos péchés nous engagent, et d’en être sauvés par votre vertu libératrice ; vous qui étant Dieu, vivez et régnez pour les siècles des siècles. » ou l’oraison du 1er jeudi de l’Avent (en forme ordinaire) « Déploie, Seigneur, ta puissance, soutiens-nous de ta force, afin que le salut retardé par nos fautes, soit hâté par l’indulgence de ta grâce. Par Jésus Christ… »

En effet nous constatons qu’à cause de notre faiblesse et de notre péché, nous avons besoin du Sauveur ; qu’Il nous libère des maux qui nous rongent. Comme le Seigneur a libéré autrefois le prophète Daniel, de la fosse aux lions du Roi Darius, ou comme Ananias, Misaël et Azarias de la fournaise, sept fois plus incandescente,  du roi Nabuchodonosor (livre de Daniel). Et Dieu l’a fait à cause de la fidélité de ses serviteurs. Que nous aussi, nous appelions le Seigneur avec ardeur, que nous mettions en lui notre confiance, que nous renouvelions notre foi et espérance. Alors le Seigneur viendra nous sauver.

Aussi nous comprenons que, afin que, notre appel ardent à être sauvé soit exaucé, il nous faut nous préparer à recevoir le Sauveur comme saint Jean Baptiste nous y invite dans ce temps de l’Avent : « Rendez droit les sentiers du Seigneur » (Jn 1,23) ou reprenant Isaïe il nous dit : « Une voix proclame : « Dans le désert, préparez le chemin du Seigneur ; tracez droit, dans les terres arides, une route pour notre Dieu. Que tout ravin soit comblé, toute montagne et toute colline abaissées ! Que les escarpements se changent en plaine, et les sommets, en large vallée ! Alors se révélera la gloire du Seigneur, et tout être de chair verra que la bouche du Seigneur a parlé. » (Isaïe 42,3-5)

Entendant cet appel à préparer nos cœurs, au Messie qui vient, mettons en œuvre résolument les efforts de conversion, de prière et de pénitence pour que notre âme soit une vraie crèche, digne du Seigneur Jésus.

Ce qui est remarquable avec ce temps de l’Avent, c’est non seulement nous sommes invités à préparer Noël, mais, comme le soutendent les textes des évangiles, le Seigneur nous invite à être ainsi prêt à son retour à la fin des temps.

Vivons donc avec ardeur ce temps de prière, d’effort et de sacrifice, ce temps de grâce pour accueillir le Sauveur quand il viendra.

 

Abbé Raphaël d’Anselme, curé de saint Patern

Contact et situation

En soumettant ce formulaire, j'accepte que les informations saisies dans ce formulaire soient utilisées, exploitées, traitées pour permettre de me recontacter, dans le cadre de la relation commerciale qui découle de cette demande de contact.

Conformément à l'article 34 de la Loi Informatique et Libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données qui vous concernent. Pour exercer ce droit d'accès, adressez-vous à Paroisse de Saint-Patern 2 Place Sainte-Catherine 56000 Vannes ou par e-mail : paroisse.st.patern@orange.fr.