accueil > 10/03/2020 | CONSIGNES DE MGR CENTENE

CONSIGNES DE MGR CENTENE AUX PRETRES DU DIOCESE DE VANNES ET A TOUS LES FIDELES DANS LE CONTEXTEDE L’EPIDEMIE DU CORONAVIRUS

Afin de contribuer à la lutte contre cette épidémie et de suivre les dernières recommandations transmises hier soir par M. le ministre des Solidarités et de la Santé, Mgr CENTENE, évêque de Vannes, demande à l’ensemble des prêtres des paroisses du diocèse de Vannes de respecter les mesures suivantes au cours des messes et autres célébrations dans leurs églises :

* remplacer la communion eucharistique par une communion spirituelle ou proposer de recevoir la communion dans la main ;

* ne pas proposer de communion au calice pour les fidèles (ni par intinction) ;

* demander aux prêtres concélébrants de communier par intinction ;

* pour le lavabo de l’offertoire et pour celui qui suit la communion, on peut de recommander d’utiliser une aiguière avec de l’eau savonneuse ;.

* pour toutes les formes de bénédictions (par exemple bénédiction d’enfant) éviter tout contact ;

* demander aux fidèles de ne pas échanger de poignée de main en signe de paix pendant les messes ;

* vider les bénitiers présents dans les églises. Pour les fidèles, nous rappelons que la communion par intinction, réservée aux prêtres, consiste à recevoir la communion en trempant l’hostie consacrée dans le vin consacré. Mgr CENTENE invite à prier pour les personnes atteintes par cette maladie, et d’une façon plus générale pour tous les malades et tous les soignants.

Mgr CENTENE remercie chacun pour le respect de ces consignes temporaires, jusqu’à nouvel ordre. Vannes, le 29 février 2020 à 14h30.

 

ATTENTION: Pour la forme extraordinaire célébré à saint Patern; il n,y aura pas de distribution de la sainte communion, jusqu'à nouvel ordre.

***

Pour permettre aux fidèles de communier spirituellement, durant ce temps de contrainte où ils ne peuvent librement se rendre à la messe, Monseigneur Centène, évêque de Vannes, a composé l’acte de communion spirituelle suivant :

Acte de communion spirituelle

Seigneur Jésus, je crois fermement que Tu es présent dans le Saint Sacrement de l’Eucharistie. Je T’aime plus que tout et je Te désire de toute mon âme. « Après toi languit ma chair comme une terre assoiffée »(psaume 62).

Je voudrais Te recevoir aujourd’hui avec tout l’amour de la Vierge Marie, avec la joie et la ferveur des saints.

Puisque je suis empêché de Te recevoir sacramentellement, viens au moins spirituellement visiter mon âme.

En ce temps de carême, que ce jeûne eucharistique auquel je suis contraint me fasse communier à Tes souffrances et, surtout, au sentiment d’abandon que Tu as éprouvé sur la Croix lorsque Tu t’es écrié : « Mon Dieu, mon Dieu pourquoi m’as-tu abandonné ».

Que ce jeûne sacramentel me fasse communier aux sentiments de Ta Très Sainte Mère et de Saint Joseph quand ils T’ont perdu au temple de Jérusalem, au sentiments de Ta Sainte mère quand elle Te reçut, sans vie, au pied de la Croix.

Que ce jeûne eucharistique me fasse communier aux souffrances de Ton Corps mystique, l’Église, partout dans le monde où les persécutions, ou l’absence de prêtres, font obstacle à toute vie sacramentelle.

Que ce jeûne sacramentel me fasse comprendre que l’Eucharistie est un don surabondant de Ton amour et pas un dû en vue de mon confort spirituel.

Que ce jeûne eucharistique soit une réparation pour toutes les fois où je T’ai reçu dans un cœur mal préparé, avec tiédeur, avec indifférence, sans amour et sans action de grâce.

Que ce jeûne sacramentel creuse toujours davantage ma faim de Te recevoir réellement et substantiellement avec Ton corps, Ton sang, Ton âme et Ta divinité lorsque les circonstances me le permettront.

Et d’ici là, Seigneur Jésus, viens nous visiter spirituellement par Ta grâce pour nous fortifier dans nos épreuves.

Maranatha, viens Seigneur Jésus.

 

Indulgence partielle aux conditions ordinaires

 

Supplique à Notre-Dame de Joie

Sous l’abri de votre Miséricorde, nous nous réfugions,
Sainte Mère de Dieu, Notre Dame de Joie.
Depuis les temps anciens, à la suite du curé Claude Marquet en 1696,
le Peuple de cette terre s’adresse à vous plein de confiance et d’Espérance,
sûr que votre puissante et maternelle intercession
peut garder de tout mal de l’âme et du corps,
de toute épidémie et de toute influence néfaste du « Mauvais »,
l’homme fait à l’image de votre Fils, appelé par lui, avec lui et en lui à partager la gloire du ciel.

À nouveau, aujourd’hui, O Marie, nous voici à vos pieds
pour vous supplier d’avoir pitié de nous et de tout homme aux prises avec les maux de notre temps.

Peuple de baptisés, évêque, prêtres et laïcs, d’un même cœur,
nous sommes réunis pour cette supplication.
Nous appuyant sur des siècles de fidélité à vous fêter chaque année,
comme nous vous l’avions promis, sous le vocable de Notre Dame de Joie,
nous vous implorons encore une fois : renouvelez pour nous les merveilles faites à nos pères pour que notre diocèse soit délivré et protégé de tout mal, spécialement de ce nouveau virus,
de telle sorte que nous puissions goûter la joie d’être vos enfants,
« Mère de Dieu » et « Mère de l’Eglise »,
et de chanter d’âge en âge les merveilles de votre amour pour nous. Amen

Fait à Pontivy, le dimanche 8 mars, 2020, par Mgr Raymond Centène, évêque de Vannes.

> diaporama

Contact et situation

En soumettant ce formulaire, j'accepte que les informations saisies dans ce formulaire soient utilisées, exploitées, traitées pour permettre de me recontacter, dans le cadre de la relation commerciale qui découle de cette demande de contact.

Conformément à l'article 34 de la Loi Informatique et Libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données qui vous concernent. Pour exercer ce droit d'accès, adressez-vous à Paroisse de Saint-Patern 2 Place Sainte-Catherine 56000 Vannes ou par e-mail : paroisse.st.patern@orange.fr.